Accueil > Volaille > Spécial coup de chaleur avec Delta® ThermoPoultry

Spécial coup de chaleur avec Delta® ThermoPoultry

DELTAVIT_DeltaFlash7
©Adobe Stock

Lorsque les animaux sont en situation de stress thermique, leur métabolisme est en difficulté. Les mécanismes naturels de réduction de la chaleur corporelle peuvent se révéler insuffisants pour protéger les fonctions vitales ainsi que la production des volailles.

Il convient alors d’agir pour limiter les influences conjuguées de la température et de l’hygrométrie sur les animaux. La conduite d’élevage mais aussi la nutrition peuvent être une réponse à cette problématique. Le groupe CCPA propose ainsi des solutions adaptées prenant en compte les besoins des animaux pour gérer cette période délicate.
 

Le saviez-vous ?

Les volailles sont très sensibles à la chaleur :

  • Les oiseaux n’ont pas de glandes sudoripares
  • La température corporelle des oiseaux est située autour de 41°C. Une variation de 4°C est létale.
  • La régulation de la chaleur est faite par perspiration, convection
    et augmentation de la surface d’échange avec l’air (ouverture des ailes par exemple).
     

Réduisez l’impact des coups de chaleur !

Le phénomène de coup de chaleur est dû à une élévation excessive de la température corporelle de l’animal aboutissant à une mortalité élevée et à des baisses de performances zootechniques.
 

Impact des fortes températures en aviculture

Performances Digestibilité
  • Diminution de l'ingéré,
  • Diminution des performances de croissance,
  • Diminution de l'efficacité alimentaire
  • Diminution de la production d'œufs.
  • Diminution de la digestibilité
  • Diminution de la disponibilité des nutriments apportés par l'aliment
Métabolisme Santé
  • Diminution de la synthèse protéique et du dépôt de muscle,
  • Diminution de la lipolyse et dépôt de graisses.
  • Augmentation du rythme cardiaque avec risque de mortalité accrue,
  • Augmentation de la pression et du pH sanguin avec risque d'alcalose respiratoire.


Ingéré, GMQ et indice de Consommation des poulets élevés sous différentes températures

International Journal of AgriScience Vol. 2(8) : 675-683, août 2012


Impact économique

En plus d’une mortalité qui a un impact direct sur les bénéfices, les coups de chaleur diminuent les performances zootechniques et amplifient les pertes économiques.

  • - 25 % de GMQ
  • - 20 % de consommation
  • + 3 %d’IC
  • + 26 % de mortalité

Pour des température de 31°C pendant 10 heures à 35-42 jours d’âge (Quinteiro-Filho, 2010 & Quinteiro-Fihlo, 2012)


Effet du couple Température / Hygrométrie

La température ressentie est impactée par le niveau d'hygrométrie dans le poulailler.
 

Températures : limites à ne pas dépasser

 

  • Poids des oeufs impactés à partir de 23°C

- 0,4 % entre 23 et 27°C
- 0,8 % si >27°C
 

  • Taux de ponte impacté à partir de 30°C (en fonction de l’hygrométrie)
     
  • IC dégradé à partir de 28°C
     


En aucun cas, n’oubliez pas les fondamentaux 

  • Vérifiez la ventilation
  • Vérifiez la disponibilité et la qualité de l’eau. Favorisez la consommation d’eau avec des solutions spécifiques (vitamine C, électrolytes, ...) dans l’eau de boisson
  • L’eau doit être à température ambiante
  • Évitez au maximum de stresser les animaux pendant les heures les plus chaudes
  • Maintenez la litière à une température «fraîche»
  • Réduisez le nombre d’animaux par m²
  • Favorisez l’utilisation d’équipement adapté : brumisation, pad cooling...
     

Delta® ThermoPoultry : soutenir naturellement les performances de vos volailles lors des phases de stress thermique !

Pour pallier les effets néfastes des coups de chaleur sur les volailles, DELTAVIT a mis au point Delta® ThermoPoultry. Cette solution innovante combine l’action synergique des électrolytes, des antioxydants et de flavonoïdes rigoureusement sélectionnés. Lors des épisodes de forte chaleur, Delta® ThermoPoultry réduit l’impact négatif du stress thermique.

Delta® ThermoPoultry s’utilise pendant les périodes de forte chaleur à raison de 1 sachet (100 g) pour 1000 litres d’eau de boisson pendant 3 à 5 jours.

Actualités