Accueil > Volaille > DeltaFlash Avicole #9 : réduire les conséquences négatives des poux en élevage

DeltaFlash Avicole #9 : réduire les conséquences négatives des poux en élevage

Le « pou rouge» affectionne particulièrement les élevages de poules pondeuses en cages ou au sol. Lors d'infestations, il est responsable de pertes économiques importantes. Il entraîne fatigue et stress pour l'animal et souvent des démangeaisons chez l'éleveur. Pas facile de lutter contre lui : il résiste, se cache, ce qui le rend difficile à déloger. Pour répondre à cette problématique, le Groupe CCPA a mis en place un programme éprouvé avec des solutions naturelles : Acariflash et Acaritec. Ces produits sont par ailleurs agréées UAB (utilisables en agriculture biologique).
Poux rouges en élevage de volailles, un véritable fléau
DELTAVIT_Acariflash-gestion-poux-rouges-elevage-poules-pondeuses
Le pou rouge est un redoutable ennemi des élevages de pondeuses. Delta® AcariFlash aide les pondeuses à mieux traverser ces périodes difficiles. ©Adobe Stock

Le pou rouge, un fléau pour la filière œufs

Dermanyssus gallinae, alias le pou rouge, est bien connu des élevages de volailles français et européens (reproducteurs, poulettes futures pondeuses, pondeuses en cages ou au sol).

130 millions d’euros de pertes annuelles, c’est l’impact estimé du pou rouge (Dermanyssus gallinae) en élevage dans la filière européenne (George et al., 2009). D’après l’ITAVI, en France, plus de 70% des élevages sont infestés par cet acarien (RIPPOC, 2013).

Impact économique : 0,30€/poule

Le pou rouge est surtout un fléau pour les ateliers de poules pondeuses en raison de leur cycle de production particulièrement long (entre 47 et 55 semaines). Les traitements chimiques classiques en cours de bande sont de plus en plus réglementés par les directives européennes. Certains moyens de lutte deviennent moins efficaces au fil du temps (notamment les traitements chimiques).

De plus, le pou possède un grand pouvoir de mutation ce qui lui permet de s’adapter à son environnement et explique les phénomènes de résistance aux produits chimiques.

Les solutions alternatives type Acariflash-Acaritec ont toute leur place dans un plan de lutte intégrée.

Le mode de vie du pou et sa physiologie lui permettent de résister aux principaux moyens de lutte actuels :

  • Son cycle de vie court favorise l'adaptation et le développement des phénomènes de résistances aux produits de traitement.
  • Lorsque les conditions deviennent hostiles (bâtiments vides, température basse, sécheresse...) le pou peut se mettre en sommeil pendant près de 9 mois.
  • Les poux sont grégaires, lorsque l'infestation est importante, ils se réunissent en amas ou grappes pour se protéger des traitements. Ces derniers ne sont efficaces que sur les poux présents en surface des grappes.
  • Le pou fuit la lumière et se cache dans des endroits difficilement accessibles.
  • Il survit à l'immersion (résiste plus de 35 heures en totale immersion sous l'eau).

Source : ROUX, 2009

Cycle biologique du pou rouge

Outre le fait qu'il soit difficile à déloger, le pou rouge a un cycle de développement «œuf-adulte» très rapide, de 1 à 2 semaines en conditions idéales.


Le cycle biologique du pou rouge, quelques repères

  • Seules les femelles qui se nourissent de sang donnent des œufs fertiles
  • Les femelles pondent 7-8 œufs par jour
  • Les femelles peuvent accomplir jusqu'à 8 pontes dans leur vie
  • Les poux piquent au maximum 10 fois dans leur vie

Le cycle de vie du pou

 

 

Effets des poux sur les poules

  • Nervosisme, picage
  • Affaiblissement : anémie, baisse de l'immunité
  • Baisse de ponte : 2 à 15% en cage et 3 à 15% au sol
  • Réduction de la taille des œufs 
  • Déclassement des œufs (tâches de sang) : Jusqu'à 5%
  • Transmission de maladies : salmonelles, colibacilles
  • Irritations cutanées

 

 

 

Effet de l'infestation de poux rouges sur la mortalité, la production d'œufs et la viabilité des œufs

 

Pour réduire les conséquences négatives des poux rouges, Deltavit propose une combinaison d'actions

 

Sesa® MOUSSE NF, détergent alcalin moussant et Sésa® FORCE NF, désinfectant pour les bâtiments d'élevage 
En vide sanitaire

► Éliminer un maximum de poux par le nettoyage et la désinfection

La fiche produit SESA MOUSSE, détergeant moussant
La fiche produit Sesa Force NF Désinfectant moussant bactéricide, virucide et fongicide

Delta® ACARIFLASH
Dans l'eau de boisson

 

► Réduire les conséquences négatives des poux sur les poules

Delta® ACARITEC
À saupoudrer

 

► À utiliser en complément en cas de forte infestation de poux (utilisable en présence d'animaux)

 

[Essai terrain] Un meilleur taux de ponte avec Delta® Acariflash

Essai Delta® Acariflash dans un élevage de 6 000 pondeuses (39 semaines d'âge) fortement infesté par les poux rouges (Groupe CCPA, 2008)

Découvrez un autre essai montrant l'impact de Delta® Acariflash sur les performances de ponte sur présence de poux rouges

Delta® Acariflash réduit les conséquences négatives des poux en volailles dans le temps

Mode d'action d'Acariflash dans le tempsL'action de Delta® Acariflash est visible en une semaine : les poules sont moins nerveuses et il y a moins de picage. Le taux de ponte s'améliore. Delta® Acariflash reste actif dans le poulailler après son application.

L'hygiène des bâtiments d'élevage n'est pas à oublier

Éliminer la plus grande partie des poux pendant le vide sanitaire :

N & D complet du bâtiment : dépoussiérage (destruction immédiate des poussières par incinération), détergent, nettoyage à haute pression. Maîtriser les paramètres d'ambiance (température, hygrométrie). Dépoussiérer en cours de bande. Inspecter régulièrement les endroits critiques afin d’agir précocement.

Découvrez le Programme Deltavit pour la Biosécurité

Actualités