Accueil > Vache_laitiere > Gestion de l’acidose à l’ECA

Gestion de l’acidose à l’ECA

On estime que près de 80% des troupeaux sont en acidose ou subacidose. Découvrez deux leviers pour valoriser correctement l’amidon et éviter l’acidose
deltavit_vitesse-degradation-amidon-technique-vivactiv

Les aliments Échange Céréales-Aliment (ECA) intègrent une part importante de céréales et sont donc très riches en amidon. L’amidon est la source d’énergie par excellence, la plus efficace car la moins coûteuse. Elle possède un inconvénient majeur : lorsqu’elle se dégrade trop vite, le pH du rumen diminue et le risque d’acidose survient. 

La prévalence de l’acidose dans les troupeaux laitiers français est aujourd’hui importante : on estime que près de 80 % des troupeaux sont en acidose ou subacidose. En plus des effets négatifs sur la population bactérienne du rumen et de ce fait une diminution de l’efficacité alimentaire, l’acidose possède un effet délétère sur la reproduction des vaches laitières. Depuis une dizaine d’années, le taux de réussite en première IA ne cesse de diminuer : il est actuellement autour de 42 %. Une des causes de ce phénomène est l’inflammation engendrée par l’acidose au niveau de la matrice utérine, qui agit comme véritable moyen de contraception.

Deux leviers pour valoriser correctement l'amidon et éviter l'acidose

Le premier consiste à ralentir la vitesse de dégradation de l’amidon, en intégrant aux aliments ECA des huiles essentielles (VivActiv’® AmiViv’). Le second levier est d’une part, de maintenir un bon niveau de pH du rumen et de l’intestin et d’autre part, de stimuler l’activité des bactéries du rumen et des enzymes intestinales. On utilise pour cela des produits de la gamme Gestion Pratique de l’Acidose (cf encadré). 

Valentine AUROY – CCPA

Les produits Gestion Pratique de l’Acidose

Acidoline (granulé/poudre)
Intervention acidose 
sécurité maximale

Deltalevures (granulé/poudre)
Prévention acidose + 
valorisation de la ration

Delta pH (poudre)
Prévention acidose 
réponse technique