Accueil > Ruminants > Rentabiliser un élevage en travaillant sur la morphologie des génisses

Rentabiliser un élevage en travaillant sur la morphologie des génisses

La production par jour de vie d’une vache est un critère majeur pour rentabiliser l’élevage lait. Et on le sait, tout se joue dès le plus jeune âge : la courbe de croissance et le développement morphologique des génisses de renouvellement sont déterminants. Le logiciel Galascorus permet de suivre et donc d’optimiser ces courbes pour faire de l’élevage de la génisse un poste clé qui améliore la rentabilité de l’atelier lait.
Génisses à l'auge
©Deltavit
Graph rentabiliser l'elevage avec la morphologie
©Deltavit

Il existe trois leviers principaux pour améliorer la production par jour de vie des vaches :

Abaisser la durée de vie improductive - et donc abaisser l’âge au premier vêlage.

Pourquoi ?

Passer de 27 à 24 mois au vêlage permet de gagner 4.2 € / 1 000 l (Cogédis).

Comment ?

L’augmentation de la croissance permet une atteinte plus rapide de la puberté et ainsi d’avancer l’âge au vêlage.

Augmenter la longévité des vaches.

Pourquoi ?

Baisser de 5 % le taux de réforme permet de gagner 3.2 € / 1 000 l (Cogédis).

Comment ?

Les génisses faisant plus de 200 kg à 6 mois sont 40 % à atteindre la troisième lactation contre 27 % pour les génisses de moins de 165 kg (Bovins Croissance 53).

Augmenter la production laitière sur la carrière de l’animal

Pourquoi ?

Passer de 18 000 à 25 000 l/VL permet de gagner 165 € de marge par vache (Cogédis).

Comment ?

Gagner 200 g de GMQ avant sevrage permet de gagner 500 kg/VL de lait sur les 3 premières lactations (Soberon et al., 2012), gagner 10 cm de hauteur au garrot au premier vêlage permet d’augmenter de 560 kg/VL la production sur la première lactation (Markusfeld et al, JDS, 1993).

Attention toutefois après 6 mois, il faut modérer la croissance afin d’optimiser la production laitière (cf. graphe 1). En effet, une croissance trop faible pénalise le tissu sécréteur de la mamelle et a contrario, une croissance trop forte, en lien avec une alimentation très riche en énergie, va graisser la mamelle et détériorer les lactations futures.

Augmentation de 2 à 4 kg de lait 

Le logiciel Galascorus, développé par CCPA, permet de réaliser un audit de croissance et de morphologie des génisses. Au niveau morphologie, les génisses sont classées en 5 catégories :

  • OK : conforme aux objectifs de poids et hauteur
  • Adipeuse : hauteur insuffisante pour un poids conforme ou supérieur aux objectifs
  • Squelettique : poids insuffisant avec une hauteur supérieure aux objectifs
  • Insuffisante : poids et hauteurs inférieurs aux objectifs
  • > Objectifs : supérieure en poids et hauteur aux objectifs.

En 2012, CCPA a mené une étude sur 125 génisses (cf. graphe 2) en notant leur morphologie avec Galascorus et en suivant leur production en première lactation. Cette enquête a montré que les génisses ayant une morphologie conforme ou supérieure aux objectifs (30.1 kg/j) ont une meilleure production laitière par rapport aux génisses de morphologie adipeuse (28.3 kg/j soit + 2kg/j) ou insuffisante (26.1 kg/j soit + 4 kg/j).             

Lara LEBOEUF et Valentine AUROY - Groupe CCPA