Accueil > Dietetique > Améliorer le transfert d’immunité aux veaux

Améliorer le transfert d’immunité aux veaux

Le veau nait sans aucune protection immunitaire. Il acquiert cette protection grâce aux anticorps maternels via le colostrum puis via sa propre immunité qui se met en place progressivement. La première prise de colostrum est donc un élément capital de survie, de protection contre les pathogènes et de croissance optimale pour le veau.
DELTAVIT__CCPA-CROUSTIVO-002

Lors d’un essai sur des veaux laitiers, on a constaté un taux de mortalité supérieur pour les veaux dont le transfert d’immunité avait échoué (taux d’IgG plasmatique < 10 g/l), par rapport à ceux dont le transfert d’immunité avait réussi (Tableau ci-dessous). 

Tableau : Performances zootechniques des veaux en fonction de la réussite ou de l'échec du tranfert d'immunité

(Etude Réussir Lait, Enquête Allix 2013)

En plus des éléments immunitaires apportés, le colostrum va prodiguer au veau de l’énergie, des protéines et de l’eau. Or, cet apport d’énergie est essentiel dans les heures suivant la naissance, le veau épuisant ses réserves au bout d’une quinzaine d’heures.

Quelques conseils pour améliorer le transfert d'immunité du veau


Afin d'optimiser le transfert d’immunité, il convient d’abord d’améliorer les pratiques. Par exemple, la majorité des éleveurs distribue seulement 2 litres de colostrum à la première buvée alors que l’optimal est de 3 à 4 litres. Pour les vétérinaires, l’amélioration du transfert d’immunité passe également par l’amélioration de l’alimentation des vaches en fin de gestation et la supplémentation systématique en fin de gestation (Enquête Allix - 2013).
Comme le colostrum se forme durant les 6 dernières semaines de gestation, il est important de complémenter sur l’ensemble de la période pour améliorer la qualité et la quantité de colostrum. L’apport d’anti-oxydants permet d’augmenter la quantité de colostrum produit ainsi que la masse totale d’anticorps (Figure 1).

Le colostrum se forme durant les 6 dernières semaines de gestation, il est donc important de couvrir l’ensemble de la période pour améliorer la qualité et la quantité de colostrum. Notamment, l’apport d’anti-oxydants permet d’augmenter la quantité de colostrum produit (Lacetera et al., 1996), ainsi que la masse totale d’Ig (Figure 1 ; Kamada et al., 2007). Dans la gamme CCPA-Deltavit, les produits de la gamme Axion® permettent l’apport d’anti-oxydants : Axion® Stim pour les vaches laitières (Figure 2) et Bufflo Tonic Axion® pour les vaches allaitantes (Figure 2). Le cube Gestyx Axion® est aussi un moyen pratique d’apporter Axion® au tarissement. 

Valentine AUROY, Chef Produit Ruminant DELTAVIT

 

Bibliographie
•    Enquête Allix, JP. 2013. Description des perceptions et des pratiques des éleveurs et des vétérinaires sur le transfert de l'immunité et l'intérêt du sélénium et de la vitamine E - Nantes : ONIRIS - Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l'Alimentation, Nantes Atlantique, 2013.
•    Kamada H., Nonaka I., Ueda Y., Murai M. 2007. Selenium addition to colostrum increases immunoglobulin G absorption by newborn calves. J. Dairy Sci., 90, pp. 5665-5670.
•    Lacetera N. Bernabucci U., Ronchi B., Nardone A. 1996. Effects of selenium and vitamin E administration during a late stage of pregnancy on colostrum and milk production in dairy cows, and on passive immunity and growth of their offspring. AJVR, 57, pp. 1776-1780.

 

Actualités